« Un port à sec est un port vivant ! »

Gilles Tersis, président de Port Adhoc, donne sa vision du concept de port à sec.

« La confusion qui existe dans les esprits entre port à sec et port d’hivernage ne me paraît pas saine, car nous nous efforçons, dans notre concept de port à sec, d’être une véritable alternative à un port à flot et pas seulement un port de stockage. En effet, nos quatre ports à sec sont équipés d’outils permettant de mettre le bateau à l’eau en un temps record : entre 3 et 5 minutes, et ce 365 jours par an.

En outre, les ports étant dotés de pontons d’accueil, il est possible d’y amarrer un bateau pour la nuit, si un plaisancier souhaite partir à la pêche tôt le matin ou rentrer tard le soir. Le concept, et j’insiste là-dessus, c’est que le plaisancier puisse disposer de son bateau quand il veut, à tout moment. S’il nous appelle dans les délais contractuels, soit au minimum deux ou trois heures avant, son bateau est à l’eau quand il arrive […].

Nous offrons encore plus de confort que dans un port à flot, car nous rinçons la coque et le moteur à l’eau douce après chaque sortie. De plus, l’unité nécessite moins d’entretien – plus besoin d’antifouling – et s’abîme moins que lorsqu’elle reste à l’eau. Si le plaisancier souhaite bricoler ou faire appel à son concessionnaire pour une réparation, nous lui mettons son bateau à disposition sur une zone spécialement dédiée à la maintenance.

Nous n’intervenons pas dans l’entretien, mais nous offrons le même service et le même accueil sur l’ensemble de nos ports à sec. Seul le prix peut différer, les investissements n’étant pas les mêmes d’un port à l’autre, mais la différence reste dans des moyennes acceptables. Nous ne diffusons pas de prix auprès du grand public, justement parce que le concept du port à sec et particulièrement les services offerts par Port Adhoc sont souvent mal appréhendés par le plaisancier, et nous préférons le lui expliquer de vive voix avant de lui communiquer nos tarifs. Toutefois, ils sont comparables à ceux des ports à flot à proximité.

Le port à sec tel que nous le concevons chez Port Adhoc est un port à part entière qui permet d’utiliser facilement son bateau. Je ne veux pas que le port à sec soit cantonné dans un rôle de port de stockage et d’hivernage. Le port à sec est un port vivant, comme un port à flot. »

 

Propos rapportés dans Moteur Boat, n°299