Une solution miracle au manque de places de port

L’édition du quotidien SudOuest du 8 octobre dernier a présenté une solution miracle au manque crucial de places au port de Brise-Lames, dont la liste d’attente est interminable.

Ladite solution n’est autre que le port à sec de Port Adhoc Bayonne-Anglet ! Le chef de port, Damien Dachary, précise : « Souvent, les clients assimilent le port à sec à un port d’hivernage, ce qui n’est pas le cas. Nous représentons une réelle alternative aux bassins à flot ».

En effet, dans les ports à sec de Port Adhoc, les bateaux sont installés sur des racks, sortes d’étagères spécialement conçues pour recevoir des bateaux pouvant mesurer jusqu’à 9 mètres. C’est grâce à un chariot élévateur que le chef de port et son équipe assurent 365 jours par an la mise à l’eau des bateaux en moins de cinq minutes sur demande des clients, ainsi que leur rangement après chaque sortie, une fois la coque et le moteur rincés à l’eau claire.

Les formules proposées par Port Adhoc comprennent différents services grâce auxquels les économies d’entretien réalisées sont conséquentes : les besoins d’antifouling sont significativement réduits, les bateaux sont moins exposés aux risques météorologiques du fait de leur stockage sur racks, etc. Le port dispose par ailleurs d’un ponton qui permet aux plaisanciers de disposer de leur bateau même en dehors des horaires d’ouverture du port.

Le port à sec de Bayonne-Anglet accueille déjà 200 bateaux, et dispose encore de 40 places. Une manne précieuse tandis que le port à flot voisin accuse une liste d’attente de plus de 450 demandes !

 

Lire l’intégralité de l’article sur la version en ligne du quotidien SudOuest.